• Conception et réalisation d’un projet global de signalétique pour La ville de Beauvais, 1994.
  • Choix des thématiques, graphismes, matériaux.
  • Panneaux en verre sérigraphié à l’histoire du lieu et salamandre au sol.

Le Parisien, août 1998. C’est en 1994 que les premières salamandres ont fait leur apparition dans les revêtements des rues beauvaisiennes. En tout, plus de cinq cents clous en bronze ont été posés dans la chaussée en centre-ville et dans les quartiers périphériques.

En 1995, en effet, six nouveaux circuits pédestres ont été créés à l´image du premier,’pour inviter à la découverte du patrimoine des alentours de la ville.’Trente nouveaux panneaux de verre ont donc pris place dans les quartiers Saint-Lucien, Saint-Just-des-Marais, Saint-Jean, Voisinlieu, Marissel et Argentine. Ils jalonnent le parcours de la mascotte beauvaisienne et expliquent, comme ceux du centre-ville, l’histoire de chaque site.

Ils jalonnent le parcours de la mascotte et expliquent l’histoire de chaque site.

Si le premier sentier semble attirer quelques curieux, les sentiers hors des remparts de la ville, eux, ne connaissent pas le même succès. Le directeur de l´Office de tourisme, Sylvain Vaillaut, déplore l´absence de signalétique qui pourrait faire connaître les sentiers. Il compte faire quelques efforts à l’avenir pour éveiller la curiosité des visiteurs de passage. « Personne ne sait que des guides très précis, instructifs et joliment mis en page existent. C’est rare qu´on nous les réclame à l´Office », explique-t-il.’André Thibault, ancien chercheur au CNRS, devenu spécialiste de l´histoire beauvaisienne, donne pour sa part une autre explication : « La ville telle qu’on la conçoit encore aujourd’hui, c´est l’espace à l’intérieur des boulevards. Les schémas du Moyen’Age ont perduré. Il faut lutter contre cette image négative de la périphérie. L´église de Marissel, la Maison Gréber, le cimetière de Notre-Dame-du-Thil ou les murs de l’abbaye Saint-Lucien sont autant de richesses dont les gens des quartiers peuvent être fiers. » BEAUVAIS, MERCREDI APRES-MIDI. Les cinq cents salamandres de bronze qui jalonnent les sentiers urbains de Beauvais rappellent la griffe de la Maison Gréber, créatrice de la céramique du Beauvaisis.

salamandre Photo: CC, Marc ROUSSEL